Pour qu’un peintre puisse réaliser un travail impeccable, l’usage d’un chevalet de peinture semble incontournable. Cet accessoire se décline pourtant en de nombreux modèles. Certains sont pratiques pour un usage en intérieur, tandis que d’autres permettent de réaliser des chefs-d’œuvre authentiques lorsque l’on travaille à l’extérieur.  Il peut alors s’avérer difficile de choisir celui qui permettra de réaliser de jolis peintures ou dessins aux bonnes proportions. Outre son prix, plusieurs facteurs peuvent aussi influencer un artiste-peintre dans le choix de son chevalet de peinture.

Un chevalet de peinture : est-ce réellement indispensable ?

chevalet de peinture

Outre ses pinceaux, ses crayons, ses peintures et ses pastels, l’artiste aura aussi besoin d’un chevalet de peinture pour réaliser ses œuvres. En plus de permettre d’adapter sa position lorsqu’il peint, ce support l’aidera aussi à profiter au maximum de la lumière. En effet, à mesure que le jour décline, la lumière qui traverse une pièce change. À un moment donné, une toile aura besoin de moins de reflets ou de plus de luminosité. Il suffira alors de l’orienter vers le bon angle pour continuer à travailler.

Le chevalet de peinture permet également de profiter d’une bonne perspective de vue sur sa toile et de réussir des dessins aux bonnes proportions. On peut contrôler le résultat plus facilement. Lorsque l’on dessine sur une table, par contre, on bénéficie d’un angle de vue assez pointu. On risque alors de déformer l’image que l’on crée.

Contrairement à une table d’atelier, le chevalet de peinture permet de faire travailler à la fois le corps et l’esprit. Pendant qu’il travaille dans son atelier, debout devant son chevalet, un peintre est amené à effectuer différents mouvements (reculer, avancer, se pencher, etc.). L’utilisation de ce support lui évitera le mal de dos ou d’autres problèmes physiques, la peinture étant une discipline qui requiert énormément de temps.

Bien évidemment, un peintre pourra toujours choisir de continuer son œuvre en étant assis, en utilisant par exemple un tabouret de bar. Pour cela, il devra opter pour un chevalet de peinture réglable qu’il pourra adapter à sa hauteur.

Les meilleurs chevalets de peinture du moment

Les différents modèles de chevalet de peinture

chevalet à lyreLe choix du modèle dépendra essentiellement des techniques de peinture utilisées par le peintre, du type de toile qu’il aura à réaliser ainsi que des endroits où il va travailler. Même si la plupart des peintres possèdent leur propre atelier, cela ne les empêche pas de sortir à l’extérieur pour trouver l’inspiration et faire jaillir leurs idées créatives.

Le chevalet d’atelier

Comme son nom l’indique si bien, ce support est prévu pour être utilisé exclusivement dans un atelier ou en intérieur.  Il arbore une forme rectangulaire et se fixe à un socle en H. Le chevalet d’atelier étant généralement encombrant et lourd, il peut s’équiper soit de patins soit de roulettes, permettant de le déplacer d’un endroit de l’atelier à un autre, au gré des besoins de l’artiste.

Robuste et résistant, il peut accueillir les toiles de toutes dimensions. Certains modèles sont à double face (c’est-à-dire qu’ils peuvent accueillir des toiles de chaque côté), tandis que d’autres sont dotés de manivelles. D’autres encore sont prisés pour leurs casiers permettant de ranger les petits accessoires de peinture ou le matériel de dessin. Le chevalet d’atelier représente très certainement le modèle le plus cher.

Le chevalet à lyre

Le chevalet à lyre, aussi nommé chevalet académique, s’apparente aussi au chevalet d’atelier, mais il se distingue par sa forme trapézoïdale. Ce modèle à 3 pieds se révèle très pratique pour peindre ou dessiner dans un petit atelier.

Le chevalet de table

chevalet de tableTout comme le chevalet d’atelier, il s’utilise aussi en intérieur et permet de supporter des toiles de petites et moyennes tailles. De petite taille, il se place normalement sur une table ou sur un autre support. Il s’équipe en général de pieds orientables.

Ce modèle est aussi pliable. Le chevalet de table peut être utilisé comme un élément décoratif sur lequel l’artiste pourra exposer des toiles de différents formats. Grâce à sa légèreté, on n’aura aucun mal à le transporter.

La boîte-chevalet

boite chevaletTrès pratique, cette boîte compacte s’adresse aussi bien aux artistes amateurs que professionnels souhaitant dessiner ou peindre aussi bien en atelier qu’à l’extérieur. Elle pourra leur permettre de transporter aisément tout leur matériel.

À l’inverse des autres modèles de chevalet, celui-ci dispose d’un dossier permettant de soutenir une œuvre réalisée sur du papier ou du carton. Pour plus de stabilité, il est possible de le monter sur trépied. Les aquarellistes trouveront ce modèle, s’ouvrant horizontalement, très commode pour donner vie à leurs idées créatives.

Le chevalet de campagne

Ce modèle pliable est prévu pour un usage extérieur. Il s’adapte à n’importe quel type de terrain, et est d’ailleurs inclinable. Pour garantir sa stabilité sur des terrains accidentés, il peut s’avérer judicieux de bien enfoncer ses pieds dans la terre. Outre ses poignées, il inclut aussi des casiers. Léger, le chevalet de campagne peut être transporté sans peine d’un point à un autre. Un artiste aura intérêt à investir dans ce type de modèle pour ses escapades artistiques.

chevalet de campagne

Quels critères pour choisir un chevalet de peinture ?

Pour peindre, un artiste peintre ne devra pas utiliser n’importe quel chevalet. Il devra évaluer plusieurs critères essentiels au moment de faire son choix.

La stabilité

C’est un critère important dont il faut tenir compte lorsqu’il faudra choisir un chevalet de peinture si l’on veut à tout prix travailler confortablement. Il faut vérifier que les vis sont bien serrées et que l’on ne risque pas de passer son temps à relever ses toiles en peignant ou en dessinant.

La matière

chevalet peinture boisOn utilise majoritairement du bois, pour son côté noble mais aussi pour sa robustesse, pour concevoir des chevalets de peinture. Il est conseillé de privilégier certaines essences comme le hêtre. Mieux vaut éviter d’acquérir un chevalet en pin, et ce malgré les prix attractifs proposés pour de tels modèles, qui a tendance à s’abîmer trop vite à force de manipulations.

Pour les personnes qui ne peignent que rarement, un chevalet en pin fera toutefois très bien l’affaire. Certains artistes préfèrent aussi le bambou, non seulement pour sa résistance, mais aussi pour ses qualités environnementales. Cette essence est d’ailleurs légère et douce au toucher.

On peut cependant aussi investir dans un modèle conçu avec d’autres matériaux comme l’acier, le laiton, l’aluminium ou encore le plastique. Cela dépendra en grande partie du budget dont on dispose.

La dimension

Ce critère dépendra principalement des besoins du peintre. Le mieux est encore de se baser sur la taille des toiles que l’on a l’habitude de peindre pour faire son choix.

L’inclinaison

chevalet inclinableUn peintre peut avoir à réaliser toutes sortes de toiles en utilisant diverses techniques. Afin d’éviter de devoir acquérir plusieurs chevalets qui conviennent à chaque procédé, mieux vaut miser sur un modèle à inclinaison réglable, permettant d’adapter la position du chevalet en fonction des besoins du peintre. Certains modèles réglables en hauteur s’avèrent tout aussi pratiques.

Les roulettes

Certains modèles se dotent de roulettes permettant de les déplacer aisément d’un endroit à un autre. Si l’on cherche à profiter au maximum de la lumière naturelle, on aura tout intérêt à choisir un tel modèle qui permettra d’orienter correctement la toile.

Quel prix pour un chevalet de peinture ?

Aujourd’hui, les marques proposant des chevalets de peinture sont légion. Les prix de ce support utile et indispensable aux artistes-peintres de tout horizon varient en fonction de la taille, de l’origine (les produits fabriqués en Asie sont généralement plus abordables, mais la qualité ne sera pas forcément au rendez-vous), et de la marque.

On peut se procurer un chevalet de peinture de petit format pour 10€. Les modèles plus grands dépassent facilement les 200€. Les chevalets de peinture haut de gamme peuvent, quant à eux, avoisiner les 600€. L’artiste n’aura cependant pas à investir dans un accessoire trop sophistiqué. L’important est qu’il choisisse un modèle fonctionnel qui lui permette de peindre ou de dessiner tout à son aise. Si l’on est prêt à investir une somme conséquente dans un tel accessoire, les produits de marque demeurent une référence.

Il est possible d’acquérir un chevalet de peinture en ligne directement sur notre site où nous vous proposons des modèles pour tout budget et de toutes marques.

Concevoir soi-même son chevalet de peinture : une option envisageable

chevalet peinture portableToute personne ayant un tant soit peu l’âme d’un bricoleur pourra fabriquer elle-même son propre chevalet de peinture sur lequel elle va dessiner ses toiles. Cela garantira la robustesse du modèle tout en permettant de faire quelques économies. On peut en effet utiliser du bois de récupération pour la construction.

Beaucoup de peintres préfèrent également accrocher leur toile au mur pour dessiner et peindre en attendant de pouvoir investir dans un chevalet de qualité. Cette solution présente cependant un inconvénient de taille : il ne sera pas possible de la faire tourner pour mieux capter la lumière.

Toujours dans l’idée de faire des économies, on peut aussi investir dans un chevalet d’occasion déniché dans les petites annonces.  Tous les modèles recyclés ne sont pas forcément de mauvaise qualité, certains préférant vendre un tel objet offert comme cadeau et qui ne leur est d’aucune utilité. D’autres encore, n’ayant pas trouvé en eux la fibre artistique se sont rapidement lassés de cette activité et ont décidé de se débarrasser de leur matériel.

Dernière mise à jour le 2018-11-18